Catégories
Citation

Un bâton des morts couronné d’un crâne

repère(s) :croire

Yama est entouré de divers assistants, de bêtes mythiques et d’apsaras. Cette antique divinité, probablement d’origine aryenne, comme en atteste le nimbe festonné qui le couronne, préside le tribunal des morts (Vicharabhu). Il est aidé dans sa tâche par Chitragupta qui lui présente la liste des actions des défunts et il rend justice par le bâton des morts couronné d’un crâne (khaṭvāṅga ou yamadaṇḍa), attribut encore visible de manière fragmentaire dans l’une de ses mains gauches. De ses autres mains, le dieu tenait sans nul doute un lasso (paśu), servant à piéger les âmes, une hache et un poignard. À la base de la stèle, deux dévots entourent la monture du dieu, un buffle, et le prient. Associée aux déités issues des RigVeda (Ṛgveda), la barbe symbolise cette antériorité et assimile Yama aux plus anciennes divinités du corpus védique. Yama compte parmi les gardiens de l’espace ou Aṣṭadikpāla. Au nombre de huit, ces divinités protectrices président aux points cardinaux et intercardinaux de l’édifice religieux, nichés sur les parois extérieures des temples où les pèlerins leurs rendent hommage lors de la circumambulation.

Source :

Pantopique(s) lié(s) :
divinitéHindouïsmemourir