Catégories
Indéfinition

barbe

repère(s) :santé

Pilosité du bas du visage dont l’obtention est diversement favorisée par la génétique et le taux d’hormones, apparaissant généralement à la puberté. De l’Egypte à la Mésopotamie, du Judaïsme à l’Islam, de Rome à la royauté médiévale, elle a suscité toute une série de jugements quant au fait de la porter – ou non, définissant des appartenances, des fonctions, des statuts, une certaine religiosité… Elle témoigne selon les situations, d’une certaine sauvagerie et d’un manque d’hygiène, ou tout au contraire des soins les plus poussés auxquels divers métiers peuvent concourir (le barbier tout particulièrement).

On prétend souvent que la barbe constitue le reste de notre lointain passé d’homme préhistorique, du temps où il était couvert de poils pour être protégé du froid. En réalité, rien n’est moins sûr. Les recherches récentes indiquent qu’elle pourrait tout autant constituer la réapparition d’un caractère originellement perdu par l’espèce. La glabreté est en effet, particulièrement répandu : de la Chine au Japon (hormis quelques exceptions) ; de l’Alaska à l’Amérique du Sud (chez les populations précédant la colonisation européenne) ; et en Afrique (toute la bande sahélienne d’est en ouest ainsi que le sud du continent). La pilosité faciale pourrait être issue de la sélection sexuelle, la barbe étant tantôt attirante tantôt repoussante en fonction des cultures.


Source :